Société d'aide juridique

Actualités

LAS : la ville ne parvient pas à placer des familles sans abri avec des enfants mineurs

La Legal Aid Society condamne la ville de New York pour son incapacité à fournir un placement approprié dans un refuge pour les familles avec des enfants mineurs, comme l'a rapporté NBC 4 New York.

La ville a violé la loi locale en refusant à plusieurs familles, y compris des demandeurs d'asile, un placement immédiat dans des refuges locaux dimanche dernier, forçant ces familles à dormir la nuit dans une salle d'attente du département d'aide à la prévention et de logement temporaire du département des services aux sans-abri de New York (PATH ) centre d'admission dans le Bronx.

Au cours des dix dernières années, la ville n'a enfreint cette loi qu'une seule fois, et lorsqu'elle l'a fait, l'administration précédente a immédiatement informé l'aide juridique et la Coalition pour les sans-abri - en contraste frappant avec les efforts de l'administration actuelle pour cacher le traumatisme inutile étant infligées à ces familles vulnérables. Pour couvrir cette grossière malversation, le maire Adams a fait une annonce à la presse accusant les demandeurs d'asile d'avoir ajouté au recensement en plein essor des abris de la ville dans une tentative cynique de contrôler les messages et continue de poursuivre ce récit trompeur.

"Le maire ne dit pas toute la vérité", lit-on dans un communiqué de l'aide juridique. «Nous avons parlé ce matin avec huit familles avec enfants qui ont dormi par terre la nuit dernière au centre d'accueil du refuge de la ville dans le Bronx, en plus des quatre familles que le maire a reconnues qui y avaient dormi dimanche soir. Cette crise humanitaire ne montre aucun signe d'apaisement de sitôt.

«La Ville doit respecter son obligation légale et morale de veiller à ce que chaque famille qui passe par PATH avant ou après 10h00 reçoive un placement d'abri approprié et puisse dormir dans un lit la nuit, et soit traitée avec dignité et humanité, », écrit l'Aide juridique. "Si l'administration continue d'ignorer ses responsabilités légales et de mettre ces familles en danger, nous les verrons devant les tribunaux."